Nos avis sur les meilleurs sites de rencontre coquine

Fetlife – Notre avis sur ce site de rencontres coquines spécifiques pour BDSM

Plaisir mâtiné de douleur, cela vous parle ? Oui, certainement si vous aimez le bondage, la soumission ou au contraire la domination. Si vous cherchez des partenaires pour des rencontres coquines BDSM, le site Fletlife vous prouvera rapidement que oui, la vie est une fête !

Les points forts du site :

  • Les amateurs de BDSM ont un site élaboré spécialement pour répondre à leurs fantasmes.
  • 6 millions de personnes inscrites : cela augmente le champ des possibles pour des plans cul torrides.
  • L’abonnement proposé par le site est intéressant.

L’interface du site :

Fetlife séduit dans un premier temps par un style très moderne, très léché. On sent que les créateurs ont eu à cœur de réaliser un site de grande qualité esthétique et prônant les mises en scène. Dans le BDSM, c’est quelque chose de très important qui participe grandement à l’excitation sexuelle. Vous allez être servi, si vous vous abonnez à ce site très particulier.

Contrairement à d’autres sites où vous devez mettre des photos de profil sur lesquelles vous devez prouver que vous êtes socialement actif(ve) (saut en parachute, soirées entre amis), ce n’est pas ce qui est attendu sur Fetlife.

Il faut montrer ce que vous cherchez avec votre photo, en termes de sexe. Si vous êtes du genre dominateur, revêtez votre masque ou votre cagoule. Attachez-vous et mettez-vous en situation de soumission si c’est ce que vous voulez que l’on comprenne de vous. Si vous n’arrivez pas à vous mettre en scène, pas de souci, vous pouvez choisir votre rôle sexuel préféré parmi 50 propositions.

L’offre d’abonnement :

Certaines fonctionnalités du site sont gratuites. Il est évident que vous vous sentirez vite restreint dans vos fantasmes, car les plus intéressantes sont payantes.

Mais c’est là que Fetlife réserve également une bonne surprise. Vous ne payez en effet que 5 euros mensuels pour avoir accès aux vidéos des membres et à certaines pages. Si vous vous demandez ce qu’elles contiennent, vous ne serez pas déçus. Ce ne sont rien de moins que les publications les plus hots ; celles qui ont suscité le plus de vues et de commentaires, de la part des abonnés.

Le nombre de personnes inscrites :

Le BDSM est un fantasme qui a eu tendance à se démocratiser depuis quelques années ; notamment avec la sortie de certains livres et films.

Il se décline en plusieurs fantasmes séparés. Ce qui était autrefois assez confidentiel, n’a plus peur de s’exposer. Hélas, la France reste encore un peu prude. Il y a bien plus de 6 millions de personnes qui visitent le site et postent des vidéos. Ce sont ces mêmes 6 millions de personnes qui constituent des plans cul potentiels, avec cordes et cravaches. Mais la majorité se situe en dehors de l’hexagone.

Vous trouverez néanmoins quelques milliers de membres qui seront prêts à faire quelques kilomètres pour se faire dominer, si tel est votre bon plaisir, car vivant en France. Si vous vous déplacez souvent, vous pouvez convenir d’un rendez-vous rempli de sexe, de douleur et de plaisir, notamment en Angleterre où le site a beaucoup de membres. Pour les autres, plus casaniers, le site constituera un très beau défouloir pour vos fantasmes.

Taux de réponse :

Les personnes amatrices de BDSM sont en général contentes d’accueillir de nouveaux membres dans leurs groupes. Mieux vaut parler anglais, car peu de pages ou de contenus écrits sont en français.

Rassurez-vous, même en dehors du territoire, vous allez trouver des amateurs de BDSM francophones. Libres à vous alors d’échanger sur vos pratiques les plus inavouables et totalement kinky…

On peut même dire que les membres parlant français étant en minorité, ils peuvent être recherchés par les autres. Si vous vous accordez sur vos fantasmes, que seront les kilomètres, pour assouvir vos fantasmes, ensemble ?

Les personnes inscrites sont de tous âges ; ce qui peut être intéressant pour des rencontres physiques, au vu de vos fantasmes et envies.

Moyens de communication du site :

Fetlife est un site BDSM qui met en relation des personnes qui ont les mêmes fantasmes. On ne peut pas dire qu’il ait mis en place un véritable système de communication.

Bien sûr, vous pouvez liker les photos et les vidéos. Ensuite, vous pouvez suivre des personnes en particuliers ou adhérer à des groupes. Ces groupes regroupent les membres qui partagent les mêmes fantasmes sexuels. L’avantage, c’est que vous n’êtes pas restreint et que vous pouvez aller dans plusieurs groupes, pour discuter sur des forums et organiser des soirées.

Le site organise souvent des événements ; ce qui en fait un vrai réseau social. Mais ces derniers se font souvent en Angleterre ou d’autres pays du monde. Libre à vous de créer votre propre groupe, de fédérer autour de votre (vos) fantasme(s) et de rallier une armée de maîtres et de personnes soumises pour des soirées orgiaques !

Notre avis, après avoir testé le site Fetlife :

Le site en soi est une invitation au plaisir. Ce ne sont que des femmes attachées, en tenue sexy, se mettant en scène. La part belle est faite aux photos qui doivent à elles seules créer le désir.

Pouvoir suivre plusieurs groupes permet d’entrer dans un esprit presque communautaire ; ce qui est appréciable.

Mais comme nous l’avons dit, beaucoup de discussions sont en anglais et les événements se passent rarement en France. Si vous êtes fan de bondage et autre pratiques BDSM, il ne tient qu’à vous pour que cela change !

Ce que l’on aime sur le site Fetlife :

Comme nous l’abordons dans le point suivant : Fetlife, on aime ou on déteste. Si vous aimez le langage cru, les propositions totalement indécentes, vous vous sentirez comme un poisson dans l’eau. Les personnes qui s’inscrivent sur ce site recherchent des expériences, n’apprécient rien tant que la douleur à ressentir ou à infliger, pour une excitation sexuelle au paroxysme.

L’offre d’abonnement, bien que très réduite, est très abordable. On aurait pu penser qu’étant le seul réseau social consacré au BDSM, Fetlife fasse payer cher son abonnement. Non, le site ne souhaite pas rendre l’abonnement douloureux. Il sait que vous préférez sentir la douleur autrement.

Les points à améliorer :

Il est dommage que les français aient encore du mal à avouer leurs penchants pour le bondage, fétichisme et autres particularités propres au BDSM. Cela aurait permis un plus grand nombre de membres inscrits.

Les photos et vidéos sont excitantes en soi, mais il est déplaisant de ne pas pouvoir suivre les conversations, quand on ne parle pas un mot d’anglais. Si vous trouvez des francophones, ne les perdez plus de vue et adhérez à leur groupe (si leur fantasme correspond au vôtre, bien entendu).

Un fétichiste n’est pas forcément amateur de soumission. Or, le système de recherche sur Fetlife n’est pas très au point. Il faut naviguer pour trouver ce qui vous excite vraiment. Maintenant, vous pouvez voir ça d’un œil positif : cela vous ouvre peut-être de nouveaux horizons, en termes de sexualité.

Enfin, il a les défauts de ses qualités. C’est un site entièrement dédié au plaisir et à la douleur. Les termes utilisés par les membres peuvent choquer les novices. Il faut donc vous attendre à tout, quand vous utilisez ce site. Pour ceux qui pratiquent le BDSM depuis longtemps, vous allez adorer l’absence totale de tabou.

Conclusion :

Fetlife est un ovni dans l’univers des sites de rencontres coquines. On peut mettre en avant l’interface de la plateforme qui est très travaillée.

Le point noir du système de recherche peut devenir une qualité, puisqu’il est obligatoire de « naviguer » à l’aveugle, pour trouver ce qui nous correspond. Résultat, on se trouve confrontés aux fantasmes des autres. Cela peut vous laisser froid ou faire naitre d’autres envies, qui sait ? Le sexe est une initiation qui ne se termine jamais.

Les expériences se font souvent sur le site dans la douleur : ressentie ou infligée, mais c’est toujours dans une seule optique : donner et obtenir du plaisir.

Les discussions sont très chaudes. Il est évident qu’il ne faut pas être prude pour s’abonner sur Fetlife. Le problème étant qu’il n’existe pas d’autre plateforme de ce type, il peut être difficile de demander à un(e) novice d’aller faire ses armes ailleurs. Maintenant, les membres sont relativement bienveillants et savent s’adapter aussi à la personne qui leur parle, s’ils sentent que c’est nouveau pour elle. Il y a même fort à parier que des membres aguerris trouveront très excitant d’initier de jeunes recrues à des plaisirs interdits…

Il y a (mais nous devrions plutôt utiliser le conditionnel) de véritables opportunités de rencontres BDSM si l’on n’a pas peur de parcourir des kilomètres ou quand on a l’habitude de voyager.

Si ce n’est pas le cas pour vous, nous pouvons néanmoins vous promettre une chose : rien que le site vous permet de passer des moments très chauds. Photos, vidéos, discussions ; pour un tarif d’abonnement aussi réduit ; cela est particulièrement intéressant, quand on veut assouvir des envies BDSM.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *